Fisher Investments Italia offre la gestione del portafoglio personalizzato.

Frais

Une structure de frais simple et transparente

Nous partons du principe que les frais doivent être transparents afin d'éviter des mauvaises surprises. Fisher Investments Europe prélève les droits d'entrée ainsi que des frais de gestion annuels calculés sur la valeur de votre portefeuille d'investissements.

Ces frais représentent un pourcentage fixe des actifs sous gestion ; une structure de frais simple qui permet d'aligner les intérêts de Fisher Investments Europe avec les vôtres.

Nous ne percevons aucune commissions de courtage

Vos actifs sont détenus par un dépositaire tiers et les commissions de mouvement sont payées directement au dépositaire. Ainsi, nous n’avons aucun intérêt à faire tourner votre portefeuille et à effectuer des opérations aussi fréquentes qu'inutiles dans le but de générer des commissions. Nous ne procédons à des arbitrages et ajustements de portefeuille que lorsque nous jugeons que c'est dans votre meilleur intérêt au vu de nos anticipations de marché et de votre stratégie de long terme. Notre rémunération est uniquement constituée des commissions sur les actifs sous gestion, l'idée est donc de minimiser les frais de transaction pour faire travailler vos capitaux au mieux de vos intérêts.

Méfiez-vous des frais bancaires à plusieurs étages!

Nous pensons que peu d'investisseurs savent combien ils payent réellement pour les services de conseil financier de leur banque. Frais « à tiroir », commissions et structures de frais alambiquées ne sont que trop courants. Ils peuvent embrumer les investisseurs quant au prix qu'ils payent réellement pour un service. Par exemple, les banques n'hésitent pas à vous conseiller d'investir dans des OPCVM affichant des frais annuels de l'ordre de 1,4 % du montant total investi. Ces frais peuvent parfois atteindre pas moins de 13 % par l’intermédiaire des commissions de performance prélevés par ces OPCVM.*

Voici quelques exemples de frais bancaires qu'il convient de regarder attentivement :

Frais de souscription S'il est courant de facturer un droit d'entrée dans l'industrie de la gestion d'actifs, qu'il s'agisse d'une banque ou d'un gestionnaire indépendant, les frais bancaires initiaux quant à eux peuvent être fractionnés entre différents types de services et de modèles de portefeuille.
Frais de gestion Même si les banques et les gestionnaires indépendants facturent des frais de gestion pour leurs services, il est important de garder un œil avisé sur le montant réel de ces frais. Les banques peuvent regrouper des frais sans donner d'explication claire sur leur montant et leur raison d'être respectifs.
Frais de courtage  Les clients payent généralement une commission sur chaque achat ou vente de titres. Il est possible que votre conseiller bancaire ponctionne des frais lors de chaque arbitrage réalisée au sein de votre portefeuille. La banque a donc intérêt à effectuer un maximum de transactions, en achetant ou en vendant des titres même si ce n'est pas la meilleure manière d'atteindre vos objectifs d'investissement.
Commission de performance  Certaines banques facturent également des commissions additionnelles liées à la performance. Si votre portefeuille affiche un rendement particulièrement élevé, il est possible que les banques vous facturent un pourcentage additionnel sur les gains. D'une part, cela peut encourager une prise de risque excessive au sein de votre portefeuille et d'autre part, cela vous empêche de profiter pleinement de l'excellente performance de vos investissements. Par contre, quand votre portefeuille affiche un rendement négatif, vous supportez pleinement les pertes. Ne serait-il pas plus cohérent de profiter intégralement de vos gains ?
Frais commerciaux Les OPCVM prélèvent généralement des frais d'entrée et/ou de sortie. Les frais d'entrée sont ceux dont vous vous acquittez lorsque vous achetez des parts d'un OPCVM. Si vous investissez par exemple 100 000 € dans un fonds appliquant des frais d'entrée de 5 %, 5 000 € seront débités de votre compte et serviront à payer des commissions de vente aux conseillers bancaires et à d'autres distributeurs. Votre capital de départ est donc de 95 000 € quelle que soit la performance de l'OPCVM. Les frais de sortie des OPCVM sont ceux que vous payez lorsque vous décidez de vendre vos parts du fonds. Plus longtemps vous les conservez, moins les frais de sortie sont élevés. Les conseillers bancaires ont tout intérêt à vous faire acheter des OPCVM appliquant les frais d'entrée les plus élevés (ceux qui leur font gagner des commissions plus importantes).

*Source : Bloomberg : frais sur encours pour les OPCVM à capital variable libellés en EUR lancés depuis le 01/01/2013. Total des frais sur encours (TFE) moyen pour les OPCVM à capital variable : 1,4%

Investir dans des titres financiers comporte un risque de perte en capital partielle ou totale. Les performances passées ne préjugent ni n’indiquent de façon fiable des performances futures. La valeur des investissements et le revenu qui en découle peuvent évoluer à la hausse comme à la baisse en fonction des fluctuations des marchés actions mondiaux et des taux de change internationaux.